La contre offensive de la PNH : Ti Je a été tué, Arnel Joseph blessé et un de ses lieutenants tué

La police nationale d'Haiti (PNH) continue sa traque des chefs de gangs sur plusieurs points du territoire et a failli intercepter Arnel Joseph  lors d'une opération menée dans l'Artibonite, moins de 24 heures après la mort d'un autre chef de gang Sony Jean alias Ti Je, selon des sources policières.  
« [#Haiti]. Il est confirmé que le chef de gang Arnel Joseph a été blessé au cours d’une opération menée par la @pnh_officiel à #Savien dans le Département de l’Artibonite, puis son bras droit a été tué lors des échanges de tirs au cours de cette même opération », selon un tweet de la police nationale d’Haïti, en fin d’après-midi, mardi 30 avril 2019.
La veille, le chef de gang de Savane Pistache, Sony Jean alias Ti Je a été tué dans un échange de tirs avec la police à Delmas 83, avait annoncé le porte parole de la PNH, Michel Ange Louis-Jeune.
La police a conduit en début de matinée une opération dans les hauteurs de Savane Pistache qui a permis de découvir une cachette d’armes. Quatre fusils de guerre et un fusil calibre douze ont été récupérés. Le porte-parole de la PNH n’avait pas annoncé d’arrestation mardi matin en rapport à cette opération.

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

Haiti: Un citoyen étranger et un policier haitien tués par balles