La Minujusth se félicite d’avoir réalisé un travail appréciable en Haiti

Dix huit mois après sa mise en place dans le pays, la Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) fait le bilan des progrès réalisés par Haïti dans le cadre de son partenariat avec cette mission
La Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) se félicite d’avoir réalisé un travail appréciable dans le pays, six mois avant la date de sa fermeture qui aura lieu le 15 octobre prochain.
Dans un bilan réalisé cette semaine, les responsables de cette entité affirment que celle-ci a pu contribuer, au renforcement de l’état de droit, à la professionnalisation de la police nationale et à la promotion des droits humains en Haïti, en dépit d’une situation marquée par la recrudescence de l’insécurité et la persistance de l’impunité.
La Minujusth a indiqué avoir, dans le cadre de son action, apporté un soutien aux policiers haïtiens dans 114 opérations de maintien d’ordre et 26 opérations anti gang, relatant un progrès au niveau de l’institution, puisqu’actuellement 95% de ces opérations se déroulent sans la présence des policiers onusiens.
Cette mission a, de plus, affirmé que ses actions ont permis au Parquet de Port-au-Prince de traiter 50% des dossiers judiciaires le jour même de leur réceptionOutre des efforts pour inciter à la promulgation de la loi sur l’assistance légale, la Minujusth, dans son bilan, a mis à son actif une diminution du nombre de personnes en détention provisoire et le fait que 2764 dossiers de prisonniers en détention préventive aient été pris en charge par les BAL, dépassant l’objectif de 1800.
Le départ de la MInujusth devrait, selon l’ONU, marquer la transition vers une présence des Nations Unies sans opération de maintien de la paix dans le pays.

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

LE SEXE EST UN PACTE DE SANG