Raynald Delerme

Né à Port-au-Prince en Haïti le 5 juillet 1957, Raynald Delerme (alias Baba) est le fils aîné d’Anne-Marie et de Gerard Delerme, fiers propriétaires de l’école haïtienne «Freres Polycarpe».

Raynald Delerme a passé la majeure partie de son enfance à Carrefour, où sa passion pour le cinéma a commencé. Il était toujours présent à la projection du film de 15h à Cric Crac Ciné, Carrefour. Après le spectacle, il se rendait souvent au fond de la salle de cinéma pour ramasser de vieux morceaux de pellicule de film découpés dans des rouleaux de 35 millimètres et jetés à l'arrière.

Son premier projet "film" a été réalisé chez lui avec un petit écran composé de 4 pièces de bois et un écran fabriqué en tissu blanc. Dans le dos, il a cloué 3 rouleaux de ruban, 2 d'un côté et un de l'autre. Il a enveloppé 2 morceaux de fil allant des 2 rouleaux d'un côté à l'autre. Il a découpé une figure de cheval et l'a attaché à un fil et une figure de cow-boy à l'autre.

La nuit tombée, il rassembla tous les membres de la famille et du quartier sous le porche et, avec toutes les lumières éteintes, une bougie allumée derrière l'écran, il montra son premier film où le cow-boy sauta à l'arrière du cheval et s'éloigna .

Hou la la! Cela ne signifie peut-être pas grand-chose pour vous, lecteurs, mais pour Raynald Delerme, cela a été une grande réussite dans son désir de devenir cinéaste. Cela n'allait pas être une tâche facile cependant. En Haïti, à cette époque, un parent qui réussissait devait faire en sorte que son enfant devienne soit un avocat, soit un médecin.

À 14 ans, il est envoyé au Boston Massachussetts pour y suivre ses études secondaires. Quatre ans plus tard, il se rend en Floride pour des études pré-médicales et de médecine avec un premier arrêt à l'Université de Jacksonville. En janvier 1976, il est accepté à l’école de communication de l’Université de Miami pour la réalisation de films. Il annonce à ses parents qu'ils n'auront pas de médecin ou d'avocat mais un cinéaste.

Raynald Delerme a obtenu son diplôme à l'UM en 1979 et retourne à Haïti. Avec une spécialisation BFA en cinéma et une mineure en télédiffusion, il devient l'un des premiers employés de la chaîne de télévision nationale d'Haïti. Il présente à l'un des plus grands comédiens de théâtre haïtiens en Haïti, Theodore Beaubrun, alias Languichatte Debordus, les ondes visuelles des sitcoms de télévision les plus populaires que le pays a connues "Languichaate au 20e Siecle". La série a été un succès de la première diffusion.
La soif de cinéma de Raynald Delerme l'amènera à produire et à réaliser son premier film en 1985-1986, "Founérailles", avec les mêmes personnages de la sitcom avec laquelle il travaille depuis de nombreuses années. La première a eu lieu au célèbre Ciné Triomphe du Champs de Mars, près du palais présidentiel à Port-au-Prince. Le rêve s'est réalisé, il était un cinéaste confirmé.

En 1990, M. Raynald Delerme a obtenu la première licence de radiodiffusion télévisuelle à l'antenne privée de l'histoire du pays, "PVS Chanel 16". Il a privilégié le cinéma haïtien et la culture haïtienne dans la programmation de cette chaîne de télévision. Il a continué à faire des films à succès tels que "Les Gens de Bien", "Infidélité", "La femme de mon meilleur ami", "Pour l'amour de Suzie" et beaucoup d'autres, y compris ses plus récents "2 Sœurs", distribués par HMMI.

Aujourd'hui, M. Raynald Delerme est l'heureux propriétaire de Palenet Cellular, une entreprise de télécommunication du sud de la Floride. Il a récemment été nommé COO de HMMI Productions.

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

Haiti: Un citoyen étranger et un policier haitien tués par balles