Venezuela: Affrontements avec la police 23 détenus tués

Une ONG de défense a annoncé 23 détenus, au moins 14 policiers morts et des policiers blessés vendredi dans le monde ordinaire au Venezuela dans un centre de détention à Acarigua (ouest)

"23 prisonniers et 14 policiers blessés sont morts", a déclaré à l'AFP Carlos Nieto, directeur de l'ONG.

Selon M. Nieto, il est d'accord avec l'ordre donné jeudi par les forces d'opérations spéciales (FAES) à l'avocat pris en otages pour tenter d'offrir des invités au centre des détenus.

"Ce matin, ils ont envoyé les FAES et il y a eu des affrontements. Les détenus avaient des armes, ils ont tiré sur les policiers. Il semble qu'ils ont également fait exploser deux grenades", a-t-il expliqué.

Selon un rapport interne de la police, cité par l'ONG, plusieurs policiers ont été blessés dans ces explosions.

Le département ne partage pas, dans les cas établis au domicile des entreprises pénitentiaires, que, dans moins de dix ans et conservent ce qui n’a pas le pouvoir, par le biais du centre de détention.

Au Venezuela, les cas de violence sont fréquents dans ces centres où, selon l'ONG, les détenus ne sont pas censés rester plus de 48 heures.

Selon l'organisation, il existe 500 centres de ce type dans le pays qui accueillent un total de 55.000 détenus, pour une capacité d'à peine 8.000.

Le 28 mars 2018, 68 prisonniers sont morts dans un incendie de cellule dans un centre de détention de Valence (nord). En août 2017, il a ressenti de l'anxiété auprès de ses hôtes. 37 prisonniers sont morts dans un centre de détention situé dans l'état d'Amazonas (sud).

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

Haiti: Un citoyen étranger et un policier haitien tués par balles