Ben Brahim tué par balle mardi non loin de l’aéroport

Cet homme d'affaires français est un habitué d'Haïti. Cela a également rappelé à un ami moins d'une heure avant sa mort. Elle pensait que ce n'était pas trop sûr d'arriver à l'aéroport en moto avec ses bagages exposés. Quelques minutes avant d'arriver à destination, Alain Jean Claude Ben Brahim est abattu. Votre bagage est porté. Les autorités n'y ont trouvé qu'un permis de conduire colombien. Bien qu'il ait une licence colombienne, Alain Jean Claude Ben Brahim est français
et a un père algérien.

"Je devais me rendre en République Dominicaine ce mercredi matin. Mais comme il n'y avait pas de vols réguliers le matin, Alain a choisi de prendre l'avion pour Cap-Haïtien sur un vol de Sunrise Airlines pour se rendre en République Dominicaine le plus tôt possible (Mercredi), explique un ami de la victime. Depuis que je suis au travail, nous ne pouvions plus nous voir, il m’a embrassé avant de partir, car nous sommes amis. "

Selon cette fermeture, Alain Jean Claude Ben Brahim travaillait dans l'immobilier. Il a partagé sa vie entre la France, les États-Unis, Haïti et la République dominicaine, où il aurait des entreprises. Selon cet ami, surpris après avoir appris la nouvelle de la mort, la famille du défunt, y compris sa femme, travaille au rapatriement du corps de son mari, traîné par la machine à insécurité de Port-au-Prince.


Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

Haiti: Un citoyen étranger et un policier haitien tués par balles