L’opposition modifie ses positions : Youri Latortue et André Michel favorables à la reprises des activités scolaires

Des leaders de l’opposition radicale se prononcent en faveur de la reprise des activités scolaires. Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, le porte-parole de l’opposition radicale, Maître André Michel a annoncé un changement de stratégie: plus de manifestations les jours de semaine. Sur Twitter, le sénateur Youri Latortue a invité les écoliers des Gonaïves, sa ville natale où les forces de l’opposition viennent d’empêcher au président Jovenel Moïse de se rendre pour célébrer la fête de l’indépendance, à se rendre à l’école. « Gonaiviennes, Gonaiviens, Je suis fier de votre courage. Le 6 janvier nos enfants iront à l’ecole, cependant la mobilisation continue chaque week-end.  Bonne année de combat. Votre détermination est un exemple », a écrit le Sénateur de l’Artibonite sur Twitter.  
Contacté par le journal en début de soirée, l’élu de l’Artibonite a indiqué qu’il souhaite que le nouveau calendrier scolaire soit respecté. Toutefois, il assure que les mobilisations contre Jovenel Moïse vont se poursuivre en week-end. 
Sans faire d’auto critique des actions de l’opposition ces derniers mois qui ont gravement perturbé toutes les activités, particulièrement les activités scolaires, le sénateur Latortue a déclaré: « Il est important d’encourager la reprise des activités scolaires car les enfants ont passé beaucoup de temps sans se rendre à l’école. Nous n’allons pas abandonner la mobilisation. Je pense qu’à certain moment l’école aussi pourrait participer dans la mobilisation. Pour le moment il faut respecter le calendrier scolaire et maintenir la mobilisation en week-end », a fait savoir Latortue. Questionné sur ce soudain intérêt de l’opposition pour l’école, le sénateur Latortue a indiqué qu’il n’y a pas d’autres choix. « Il y avait une mobilisation à outrance. Parce que nous n’étions pas d’accord avec la gouvernance de Jovenel Moïse. Cependant, le fait que la mobilisation ait duré et la population nous demande cela (la reprise des activités scolaires), nous n’avons pas d’autres choix. En dépit de cette accalmie, la population exige toujours le départ de Jovenel Moïse », a fait savoir Latortue. 
D’un autre côté, le fer de lance de l’Alternative consensuelle pour la refondation d’Haïti, André Michel, a fait une déclaration similaire qu’il a largement partagée sur la messagerie WhatsApp. « Il faut que les enfants du peuple reprennent le chemin de l’école le 7 janvier prochain sur tout le territoire national. Nous ne voulons pas qu’ils ratent l’année scolaire. Il faut que l’Etat prenne des dispositions pour garantir la sécurité, payer les professeurs, et d’autres dispositions pour la ré-ouverture des classes. Les lycées, les écoles nationales, les collèges, tous les établissements scolaires, doivent rouvrir leurs portes. On ne va pas permettre à Jovenel Moïse de faire en sorte que les écoliers ratent l’année scolaire. Les manifestations pour forcer le départ de Jovenel Moïse vont s’organiser les vendredi, samedi et dimanche, et aussi au cours de la nuit », a-t-il déclaré.
Ces deux déclarations survenues au début de l’année 2020 font suite au premier discours de l’année du président Moïse. Grande première de sa présidence le chef de l’Etat a reconnu s’être trompé sur certains points particulièrement en ce qui concerne sa promesse de donner de l’électricité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sur toute l’étendue du territoire. 2019 était le délai imparti et on est loin de la réalisation de la promesse. 
L’opposition vient-elle aussi de se rendre compte qu’elle s’était trompée dans certains de ces choix de luttes ?
Crédit: Jean Daniel Sénat - Le Nouvelliste

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

Haiti: Un citoyen étranger et un policier haitien tués par balles