COVID-19: France - près de 24 000 morts

PARIS: Le bilan des décès de COVID-19 en France a été clôturé mardi 24 avril, alors que le Premier ministre Edouard Philippe a détaillé le plan du gouvernement pour commencer à annuler le verrouillage imposé le 17 mars pour contenir la propagation du coronavirus.
Philippe a déclaré que la France, qui a le quatrième bilan mondial de mortalité par coronavirus, adopterait une nouvelle doctrine agressive sur les tests COVID-19 à partir du 11 mai lorsqu'elle prévoit de commencer à assouplir les restrictions.

Mais il a également averti que les autorités pourraient inverser la tendance si le nombre de nouveaux cas confirmés quotidiens dépassait à nouveau les 3 000, ce qu'il a fait lundi.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a indiqué que les cas confirmés étaient en hausse de 1 520 à 129 859. Au cours des 15 derniers jours, le seuil de 3000 jours n'a été franchi que deux fois et, en moyenne au cours de cette période, le chiffre a augmenté quotidiennement de 2119.

Dans les maisons de repos, les cas probables sont en hausse de 1 573 à 39 076, portant le total des cas en France à 168 935, soit une augmentation de 3 093.

Le nombre de personnes décédées a augmenté de 367 à 23 660, le taux d'augmentation, à 1,6%, ralentissant légèrement par rapport à lundi.

Pour les hôpitaux français uniquement, le chiffre était en hausse de 2,2% à 14810, contre 21678 décès hospitaliers déclarés précédemment par la Grande-Bretagne, qui commencera à publier des données sur les décès dans les maisons de soins et dans la communauté chaque jour à partir de mercredi.

Le nombre de décès dans les maisons de repos en France a augmenté de 0,6%, à 8 850, représentant plus de 37% des décès liés aux coronavirus en France.

Si ce ratio était appliqué à la Grande-Bretagne, son bilan serait proche de 30 000, dépassant l'Italie comme le deuxième pays le plus touché derrière les États-Unis.

Posts les plus consultés de ce blog

Janvier 2020: Liste des 10 sénateurs à qui ont accordé la continuité du mandat en Haïti

« J’ACCUSE » – Lettre à la nation du député Jerry Tardieu

LE SEXE EST UN PACTE DE SANG