Ainsi, les Français ont été chassés de Saint-Domingue

 Le 18 novembre 1803, près du Cap-Français, au nord de l'île de Saint-Domingue, une bataille met fin à la tentative de Napoléon Bonaparte, Premier Consul de la République française, de restaurer la souveraineté de la France sur l'île. 


Les débris de l'armée française commandés par  le général Donatien de Rochambeau capitulent devant les anciens esclaves, sous le commandement de Jacques Dessalines. La colonie française devient six semaines plus tard le premier État noir indépendant sous le nom de HAYTI...


Bataille de Vertière (Saint-Domingue), 18 novembre 1803

En 1794, le gouvernement révolutionnaire abolit l'esclavage. Sa décision mit fin à la révolte des esclaves de Saint-Domingue, commencée en février 1791. Après son ralliement au pouvoir, Toussaint Louverture fut nommé général et réussit à chasser les troupes anglaises débarquées à l'appel des colons blanc.

Puis, il a commencé à diriger l'île réunifiée, indépendamment de la France. Cela déplaît grandement au premier consul Bonaparte, arrivé au pouvoir en 1799. De plus, les planteurs sont à l'écoute du nouveau dirigeant et le poussent à intervenir. Après avoir légalisé à nouveau l'esclavage, il a envoyé des corps expéditionnaires pour restaurer l'autorité de Paris à Saint-Domingue et à la Guadeloupe.

La défaite française et la naissance d'une nation

23 000 soldats débarquent donc à Saint-Domingue au début de 1802 sous les ordres du général Charles Leclerc. Leur arrivée provoque un soulèvement des anciens esclaves, sous la houlette de Toussaint Louverture.

Les Français lui ont tendu un piège: ils le font venir sous prétexte de vouloir discuter avec lui, puis le capturent de manière injuste. Déporté et emprisonné en France, il décède en avril 1803. Son adjoint Jacques Dessalines lui succède. Il s'est rallié aux Français pour mieux éliminer ses rivaux, avant de se retourner contre eux.

L'heure est venue pour Dessaline, car les soldats français sont décimés par la fièvre jaune, y compris leur commandant décédé en novembre 1802. Les renforts apportés par le général Rochambeau, 10 000 hommes, n'ont pas permis aux Français de rétablir la situation. Extrêmement affaiblis, ils finissent par capituler le 18 novembre 1803 à Fort Vertières.

Des deux corps expéditionnaires, il ne reste guère plus de 2 000 hommes. Suite à la victoire des insurgés, les garnisons françaises se rendirent les unes après les autres, permettant à l'ancienne colonie de proclamer son indépendance le 1er janvier 1804. Elle prit alors le nom d'HAYTI.

La tentative française de reconquête clôt le cycle des guerres serviles qui ont ensanglanté Saint-Domingue pendant et après la période révolutionnaire. Elle se termine par un désastre, qui détourne définitivement Bonaparte des questions coloniales. De plus, cet échec ne lui fait pas de mal, et les Français ne lui en veulent pas.

Commentaires

Le plus populaire

⭕ENFÒMASYON NOU DWE KONNEN SOU LWA KOUZEN ZAKA, KOUZEN AZAKA🍠🥑🌰🍆🌽🍀🍅🥕🥒🥔🥔🦀🍾🌳🌲🌱🌵🌴🍀🌾🌿🍁🍂🌸

KI REMED KI BON POU KOUT POUD?

Posts les plus consultés de ce blog

⭕ENFÒMASYON NOU DWE KONNEN SOU LWA KOUZEN ZAKA, KOUZEN AZAKA🍠🥑🌰🍆🌽🍀🍅🥕🥒🥔🥔🦀🍾🌳🌲🌱🌵🌴🍀🌾🌿🍁🍂🌸

KI REMED KI BON POU KOUT POUD?

Que se passe-t-il vraiment lors d'une relation sexuelle